En tête à tête avec Georges Paillet

En cette période sans actualité sportive, retrouvez une longue série d’interviews des joueuses et joueurs de l’A.L.B.E.U ! Continuons avec Georges “Jo” Paillet, licencié à l’A.L.B.E.U.

Pour commencer cette interview, peux-tu te présenter stp ?
Georges Paillet, 73 ans.
Je suis routier.

Quelles sont tes occupations extra-professionnelles, à part jouer aux boules bien sûr ?
J’apprécie jouer aux cartes, sortir et faire la fête avec mes amis.

As-tu pratiqué d’autres sports et est-ce encore le cas aujourd’hui ?
Oui, j’ai fait du foot, comme beaucoup, ainsi que du rugby. On y reviendra plus tard.

Tes goûts musicaux ?
J’écoute surtout de vieilles chansons françaises.

Ton film préféré ?
Sans hésitation : “Les lyonnais”, racontant l’histoire du gang des Lyonnais, réalisé par Olivier Marchal.

A quel âge as-tu commencé le sport-boules lyonnaise ? Comment as-tu découvert notre discipline ?
J’ai pu démarrer il y a 18 ans avec mes beaux-frères André et Bernard Weber.

Dans quels clubs as-tu évolué tout au long de ton parcours bouliste ?
Jouant dans plusieurs clubs, à Lyon et ailleurs,  je ne me souviens honnêtement plus de toutes les sociétés auxquelles j’ai adhéré mais en voici quelques-unes : La Radium boules, l’Amicale boule du Bachut, la Boule Thibaude, St-Vincent-de-Reins, la Boule de la Madeleine, et aujourd’hui l’A.L.B.E.U.

Peux-tu nous présenter ton palmarès ?
N’en déplaise à M.Gisbert 🙂 et pour aller dans le sens de sa question : j’ai eu la chance de gagner plusieurs GP, doublette ou quadrette, avec de grands joueurs, comme le 64 TD de la Boule du Coq avec Lionel Dalmaz, et le 64 TD doublette de Chalay.

Quel est ton poste ou ta formation favorite ?
Je dirais pointeur de tête, plutôt en doublette qu’en quadrette.

Ton meilleur souvenir bouliste ?
J’en ai plusieurs :

  • l’ensemble des qualifications, toujours avec mes amis, aux différents championnats de France,
  • les 10 ans de compétition aux côtés de mon ami Romain Gisbert,
  • le bonheur d’avoir joué avec MM. Berthet, Dalmas, Ollier, Di Jorio, Dupuy, Pingeon Thierry, notamment.

Ton pire souvenir ?
Au championnat de France quadrettes à Vichy, avec Gilles Dupuy, Serge Perchet, Erice Seigle et Michel Khettar : nous avons perdu en huitième de finale après avoir mené 8 à 2.

Comment as-tu découvert l’A.L.B.E.U et depuis quand y es-tu licencié ?
La découverte du club de l’A.L.B.E.U se fit assez rapidement après avoir débuté le sport-boules lyonnaise;  j’ai en effet été licencié dans le club voisin de l’Amicale boule du Bachut. J’y suis licencié depuis 4 ans, mon arrivée coïncidant aussi avec le retour de Romain Gisbert.

Comment vois-tu notre club, notre équipe de club sportif et l’état d’esprit qui y règne ?
Il y a, à l’A.L.B.E.U, un état d’esprit agréable et convivial.

Un petit mot ou une anecdote à raconter en lien avec tes saisons passées à l’A.L.B.E.U ?
Je suis supporter de l’équipe de club sportif depuis sa création et j’ai vraiment apprécié encourager l’ensemble des joueurs lors de la finale des club sportifs Nationale 4 à St-Vulbas en 2017.

Quelles sont tes ambitions pour les saisons à venir, collectives et personnelles ?
J’aimerais retourner aux championnat de France quadrettes ou doubles.

T’entraînes-tu souvent ?
Non; je n’ai jamais été un adepte de l’entraînement.

Si tu pouvais remonter le temps et que tu avais la possibilité de donner un conseil au petit garçon (bouliste) que tu étais, quel serait-il ?
“Participe avec bonne humeur, joue avec tes amis”.

Une question que tu aurais aimé que l’on te pose durant cette interview ? N’hésite pas à y répondre.
Jo, peux-tu nous raconter quelques souvenirs de ta carrière “rugbystique”?
J’ai été en finale du championnat de France Division 3 de Rugby à 13 en 1972 avec l’équipe de St-Fons et ai été sélectionné en équipe de France de rugby à 13 en le 4 avril 1977, il y a 43 ans quasiment jour pour jour.

Qui souhaites-tu voir interviewé lors du prochain portrait. Quelle question supplémentaire veux-tu lui poser ? Nous lui poserons !
Robin Chauchot, le président de la section sport-boules lyonnaise de notre club et un de mes partenaires cette année.
Ma question : « Robin, compte tenu de tes autres activités et du temps qu’il faut y consacrer, vas-tu continuer à t’investir pendant longtemps pour notre association ? ».

Question posée par Romain, lors de l’interview précédente.
Jo, excepté l’édition de 1957 du concours de la Boule du Coq, que tout le monde sait que tu as remportée, as-tu déjà gagné un concours 😀 ?
Jo : Oui, M. Gisbert, j’ai gagné plusieurs concours en dehors de celui de la boule du Coq : des “32” mais aussi des “64”. Je me souviens, par exemple, du challenge Point à Vienne remporté avec M. Jacques Ollier contre l’équipe de l’A.S.C.U.L composée de MM. Paris et Assena. Je te rappelle également que nous avons ensemble remporté le mémorial Robert Doua aux Lilas avec MM. Riou, Pingeon Thierry, Di Jorio.
Ce fut un grand plaisir pour moi de jouer avec toi durant ces 10 années.

Petite question footballistique bonus : Raymond Kopa ou Just Fontaine ?
Raymond Kopa car j’aime les fins joueurs.

 

En attendant d’avoir le plaisir de vous retrouver à l’A.L.B.E.U, sur nos jeux et sur les terrains boulistes lyonnais et d’ailleurs, nous vous souhaitons à toutes et tous, ainsi qu’à vos proches, bon courage ! Prenez soin de vous et des autres ! Et n’oublions pas, un grand merci à l’ensemble du personnel soignant !