En tête à tête avec Pierre-Henri Czaplinski

En cette période sans actualité sportive, retrouvez une longue série d’interviews des joueuses et joueurs de l’A.L.B.E.U ! Commençons avec Pierre-Henri Czaplinksi, joueur et capitaine de notre équipe de club sportif.

Pour commencer cette interview, peux-tu te présenter stp ? (Prénom, nom, âge, profession, etc.)
Pierre Henri Czaplinski, 33 ans. Je suis directeur commercial d’une Régie immobilière sur Lyon et originaire de Saint-Etienne; j’habite sur Lyon depuis pratiquement 6 ans.

Quelles sont tes occupations extra-professionnelles, à part jouer aux boules bien sûr ?
Le sport en règle générale et plus précisément le basket (que je pratique également en club) et le VTT. J’aime aussi beaucoup voyager.

As-tu pratiqué d’autres sports et est-ce encore le cas aujourd’hui ?
Tout jeune j’étais licencié dans un club de karting et de Motocross. J’ai également longtemps joué au football de 6 ans jusqu’à l’âge de 25 ans environ. Aujourd’hui je pratique le basket, en club, sur Lyon.

Tes goûts musicaux ?
J’aime vraiment la musique; toutes sortes de musique allant des Red Hot Chili Peppers à VALD en passant par Grégory Porter ou encore Martin Garrix / Daft Punk. C’est vraiment une question de période.

Ton film préféré ?
J’ai un gros défaut de culture cinématographique. Je n’aime pas spécialement le cinéma mais puisqu’il faut en citer un, je vais te dire GLADIATOR.

A quel âge as-tu commencé le sport-boules lyonnaise ? Comment as-tu découvert notre discipline ?
J’ai commencé à l’âge de 15 ans. Il y avait une amicale bouliste en face de chez moi. Des parents à mes amis jouaient régulièrement. Dans un premier temps j’ai testé, puis j’ai trouvé cela sympa. Mais c’est réellement lorsque j’ai découvert les épreuves sportives que je me suis réellement plus investi dans ce sport.

Dans quels clubs as-tu évolué tout au long de ton parcours bouliste ?
J’ai commencé ma formation à Saint-Etienne au club des «Temps nouveaux» jusqu’à l’âge de 21 ans. Ensuite je suis parti jouer au club de «Grenoble-Eybens» pendant une période de 4 ans. Par la suite je suis parti jouer à Saint-Vulbas (1 an) pour finalement retourner à Saint-Etienne (2 ans) et enfin me retrouver à l’A.L.B.E.U depuis maintenant 5 ans.

Peux-tu nous présenter ton palmarès ?
Il est assez simple 😊 et se compose uniquement de résultats en “club sportif”, ne jouant pas en “traditionnel” ou très peu :

  • 2 fois champion de France (ÉLITE 2 et NATIONALE 3).
  • 4 fois vice-champion de France.

Quel est ton poste ou ta formation favorite ?
Il s’agit des épreuves sportives (progressif, rapide et relai). J’aime assez peu le traditionnel mais la doublette reste ma formation favorite. Je déteste le quadrette, que je trouve beaucoup trop long en rapport au nombre de boules jouées par personnes.

Ton meilleur souvenir bouliste ?
J’en ai beaucoup et il est difficile d’en choisir un. Je vais commencer par ma première finale des clubs avec Saint-Etienne à Vichy. Nous avons perdu certes mais nous avions passé une année extraordinaire avec une équipe de jeunes incroyables mixée à des joueurs d’expériences tout aussi incroyables.

Ensuite je vais choisir mes 4 années à Grenoble-Eybens car grâce à mes coéquipiers j’ai pu jouer à haut niveau et cela m’a réellement permis de progresser en me mesurant aux meilleures joueurs dans la discipline des épreuves sportives. Et bien entendu je pense aussi l’ensemble des joueurs, coachs, encadrants que j’ai rencontrés dans cette équipe. Des gens formidables avec de très grands palmarès qui m’ont accueilli de la meilleure des façons.

Mon retour à Saint-Etienne ou j’ai retrouvé mes anciens coéquipiers et découvert d’autres personnes. Un retour concrétisé par un titre de champion de France avec mes amis. Quoi de mieux ?

Enfin, mon arrivé à l’A.L.B.E.U, dans l’équipe de club sportif montée par mon ami Philippe Charra avec qui j’ai commencé à Saint-Etienne. Pour moi, depuis mon arrivée à Lyon, il était évident de jouer à l’A.L.B.E.U. C’est un club incroyable où mon accueil a été “magique”. J’avais l’impression de connaître déjà tout le monde. Je ne vais pas citer de noms car je n’aimerais pas en oublier mais chacun se reconnaîtra.

Je crois que le plus important pour moi n’est pas tant la performance sportive du samedi (jour de match) mais plutôt de revoir chaque samedi mes amis et coéquipiers; ce sont toujours des bons souvenirs.

Ton pire souvenir ?
J’en ai beaucoup aussi. Étant très mauvais perdant, je vais dire à chaque défaite 😉

Comment as-tu découvert l’A.L.B.E.U et depuis quand y es-tu licencié ?
J’ai découvert l’A.L.B.E.U par l’intermédiaire de Philippe Charra qui est le président du club sportif. Étant arrivé sur Lyon, il voulait monter une équipe de club sportif et j’ai immédiatement accepté. J’y suis licencié depuis 5 ans.

Comment vois-tu notre club, notre équipe de club sportif et l’état d’esprit qui y règne ?
L’A.L.B.E.U est un club familial où tous les gens qui s’y trouvent sont heureux de partager des moments d’amitiés tous ensemble. Notre équipe de club sportif est d’une grande qualité. Elle est composée de joueurs d’expérience et de très bon niveau. Mais le plus important à souligner dans l’équipe c’est bien entendu l’ambiance qu’il y règne. Comme je te le disais, nous sommes tous impatients de nous retrouver le samedi pour jouer tous ensemble et nous revoir.

Un petit mot ou une anecdote à raconter en lien avec tes saisons passées à l’A.L.B.E.U ?
C’est pareil. Il y en a tellement. Il suffit de se référer aux surnoms de chaque joueur pour comprendre qu’il y a trop d’anecdotes à raconter ! En revanche, je peux d’ores et déjà annoncer que l’«After Boules» sera de nouveau présent l’année prochaine à chaque fin de match 😊

Quelles sont tes ambitions pour les saisons à venir, collectives et personnelles ?
Collectives :

  • Conserver l’ambiance du club
  • Jouer les premiers rôles en NAT 2
  • Jouer la montée en NAT 1

T’entraînes-tu souvent ?
Non. Je n’ai jamais été pas un grand fan d’entraînement (boules) et puis je n’ai pas énormément de temps non plus, même si sur cette dernière année j’ai fait des efforts. Je préfère me préparer physiquement en faisant d’autres sports.

Si tu pouvais remonter le temps et que tu avais la possibilité de donner un conseil au petit garçon (bouliste) que tu étais, quel serait-il ?
Surtout ne change rien 😊 car cela t’a permis de rencontrer des gens géniaux !

Une question que tu aurais aimé que l’on te pose durant cette interview ? N’hésite pas à y répondre.
Joker !

Qui souhaites-tu voir interviewé lors du prochain portrait. Quelle question supplémentaire veux-tu lui poser ? Nous lui poserons !
Philippe Charra : Quand penses-tu faire ton jubilé ?

Petite question footballistique bonus : Lyon ou Saint-Etienne ??
Saint-Etienne !!!!

 

En attendant d’avoir le plaisir de vous retrouver à l’A.L.B.E.U, sur nos jeux et sur les terrains boulistes lyonnais et d’ailleurs, nous vous souhaitons à toutes et tous, ainsi qu’à vos proches, bon courage ! Prenez soin de vous et des autres ! Et n’oublions pas, un grand merci à l’ensemble du personnel soignant !

Commentaire sur “En tête à tête avec Pierre-Henri Czaplinski”

Les commentaires sont fermés.